Le dernier événement sanctionné est une dernière chance d’être invité

Share 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Article écrit par Brian Friend

Le dernier événement de la saison inaugurale des « Sanctionals » arrive à grand pas. Les athlètes seront à Paris, en France, afin de saisir leur dernière opportunité de décrocher une invitation pour les CrossFit Games 2019. Le French Throwdown requiert que tous les athlètes passent par le processus de qualification.

Pas d’invitation,  pas de cadeau, chacun a gagné sa place dans ce contexte. Pour beaucoup d’entre eux, il s’agit d’une stratégie de précaution, dans le cas où ils ne seraient pas qualifiés à travers un autre événement sanctionné. Pour les autres, il s’agit peut être d’une mise au point avant le grand spectacle du mois d’Août.  Voici les athlètes en compétition en France qui se sont déjà qualifiés (ou qui ont gagné une invitation) pour les CrossFit Games 2019.

Hommes :
Willy Georges, Jonne Koski, Roman Khrennikov, et Elliot Simmonds

Femmes :
Carole Castellani, Eik Gylfadottir, Jacqueline Dahlstrom, Carrie Beamer, Emma Tall, Alice Mille, et Synne Krokstad (team).
De ceux qui ne sont pas cités, un homme et une femme deviendront les derniers ajouts de leur division respective pour ce mois d’Août. Alors qui est le plus susceptible de prendre ces invitations ? Content que vous ayez demandé !

Mitchel Stevenson
Après avoir manqué ses qualifications à une place lors des Régionaux 2017, il a fait sa première apparition lors des Games l’année dernière en terminant 32ème place. Il a fait  une 9ème place aux Granite Games et devra s’améliorer s’il veut avoir l’opportunité de retourner à Madison.

Spencer Panchik
Toujours légèrement dans l’ombre de son frère jumeau, mais l’écart se réduit, Spencer finit 3ème au Brésil, et 8ème lors des Granite Games. Il n’a pas encore atteint une qualification pour les Games, et s’il est capable de le faire ce week-end, ce sera une grande avancée dans sa jeune carrière.

Cédric Lapointe
Il était en position de gagner son invitation aux Lowlands Throwdown avec un dernier Event à réaliser, mais a été secoué par les deux répétitions finales d’un Clean and Jerk lourd. Il cherchera une performance rédemptrice en France ce week-end.

Les hommes élites sur qui garder un œil ce week-end : Lucas Parker, Giorgos Karavis, Viktor Langsved, Alex Kotoulas, Antoine Gasparini
Comme à l’habitude, le terrain de jeu des hommes est vaste. Par conséquent, il est probable de s’attendre à des rebondissements dans les points et le classement.

Un événement loupé pour un homme élite ne signifiera pas obligatoirement qu’une bonne place sera hors d’atteinte. Les athlètes devront rester concentrés et résilients tout au long de la compétition en sachant que beaucoup peut changer d’une épreuve à l’autre.

Place My Predictions
1 Willy Georges (Q)
2 Jonne Koski (Q)
3 Elliot Simmonds (Q)
4 Roman Khrennikov (Q)
5 Mitchel Stevenson*
6 Spencer Panchik
7 Viktor Langsved
8 Antoine Gasparini
9 Giorgos Karavis
10 Alex Kotoulas

*Gagnerait son invitation pour les Games si ces résultats ont lieu.

Melissa Herman
Après le processus de vérification des vidéos lors des Opens, elle a perdu sa place qualificative pour les Games. Elle a participé aux Mid Atlantic CrossFit Challenge où elle termine à la 4ème place (et si l’équipe de Meg Reardon gagne le French Throwdown, Melissa pourrait se voir attribuer cette invitation). Cependant, elle ne le saura pas avant la fin de l’événement, ce qui veut dire que pour mettre toutes les chances de son côté, elle devra gagner sa place par elle-même.

Manon Angonese
La deuxième femme la plus « fit » de Belgique, 4ème aux Italian Showdown, et tout comme Lapointe du côté des hommes, était en position de gagner les Lowlands Throwdown, jusqu’à ce qu’elle soit ralentie par la dernière barre lors de l’Event final. Elle cherchera à nouveau une solide performance en France pour améliorer son palmarès, et espérons le, obtenir une place pour les Games.

Mikaela Norman

Les Suédoises ont excellé cette année. Mikaela est peut être une des meilleures athlètes d’endurance en CrossFit et peut donc remporter des épreuves, ce qui peut être utile lorsque vous tentez de remporter une compétition. Elle était 13ème à Dubaï et a raté sa place de championne nationale suédoise lors des Opens à seulement 9 points. Si ses maxs se sont améliorés, elle pourrait être en lice pour la victoire tout au long du Week end.

Alison Scudds
Après une solide 5ème place au Brésil, elle finit à ce qu’on l’on peut appeler une décevante 12ème place aux Granite Games. Elle a participé à de nombreuses compétitions ces derniers mois de la saison, Paris sera la réponse finale à la question de savoir si cette stratégie lui sera profitable alors qu’elle s’efforce de décrocher son invitation à ses premiers Games.

Les autres femmes élites sur qui garder un œil : Rebecka Vitesson, Sabrina Caron, Anna Rode, Elena Carratala Sanahuja, Amanda Goodman

Le terrain des femmes est généralement plus contrasté, ce qui signifie qu’un mauvais évènement peut nuire aux chances de l’athlète de se qualifier. Des performances élevées constantes sont essentielles pour les femmes espérant remporter la dernière invitation de la saison pour les Games.

Place My Predictions
1 Eik Gylfadottir (Q)
2 Jacqueline Dahlstrom (Q)
3 Melissa Herman*
4 Carrie Beamer (Q)
5 Manon Angonese**
6 Carole Castellani (Q)
7 Synne Krokstad (Q-Team)
8 Alison Scudds
9 Mikaela Norman
10 Rebecka Vitesson

 

*Gagnerait son invitation pour les Games si ces résultats ont lieu.

** Gagnerait son spot pour les Games avec ces résultats si les « Invictus Boston » gagnent, Reardon décline son invitation individuelle des MAAC, qui serait alors offerte à Herman.

 

CoverYOUTUBE_2560x1440_261119

Disclaimer – The CrossFit® French Throwdown is not owned or operated by CrossFit, Inc. or the CrossFit Games®. However, all athletes are required to follow the CrossFit Games eligibility requirements and drug policy standards. The CrossFit® trademark is used under license

Follow us :